elor_azaria_sourire.jpg
La cour a aussi rejeté un appel des procureurs de l'armée d'augmenter la peine d'Elor Azaria pour homicide volontaire, selon les médias juifs.

Peu après annonce du rejet de l'appel, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a répété qu'il était favorable à la grâce du soldat, comme il l'avait déjà dit avant et après la condamnation en première instance. «Mon opinion n'a pas changé en ce qui concerne l'octroi d'une grâce à Elor Azaria», a dit M. Netanyahu sur son compte Twitter. «Lorsque le sujet sera discuté concrètement, je donnerai ma recommandation aux autorités compétentes».

Membre d'une unité paramédicale, Elor Azaria avait été filmé le 24 mars 2016 par un militant pro-palestinien alors qu'il tirait une balle dans la tête d'un Palestinien à Hébron, en Cisjordanie occupée. Ce Palestinien venait d'attaquer des soldats au couteau. Atteint par balles, il gisait au sol inconsciemment.

Pour rappel, Elor Azaria avait été condamné en février à 18 mois de prison ferme au terme d'un procès très médiatisé et qui avait profondément divisé les juifs. Les procureurs militaires avaient fait appel, jugeant «trop indulgente» cette peine, qui avait déçu les défenseurs des droits de l'Homme et l'ONU. Amnesty International a estimé que les juges avaient délivré «un signal dangereux indiquant que les auteurs d'actes graves contre les Palestiniens sont protégés par le système».

Vidéo :