importation_algerie.jpg
L'Algérie a importé, de janvier à fin octobre 2017, des biens alimentaires pour une valeur de 7,12 milliards de dollars américains, contre 6,81 milliards enregistrés durant la même période de 2016, ce qui représente une hausse de 4,5%, a-t-on appris lundi d'un rapport du Centre national de l'informatique et des statistiques (CNIS).

Durant les dix premiers mois de 2017, les importations globales du pays se sont établies à 38,18 milliards de dollars.

Les catégories des produits importés qui ont gonflé la facture alimentaire sont, selon la même source, au nombre de cinq. Il s'agit du lait et produits laitiers (1,22 milliard de dollars), sucres et sucreries (913,42 millions de dollars), café et thé (367,4 millions), légumes secs (314,6 millions), ainsi que les huiles destinées à l'industrie alimentaire (701,76 millions), même si ce dernier produit est classé dans le groupe des biens destinés au fonctionnement de l'outil de production.

Par contre, les importations des céréales et des viandes ont connu une tendance baissière, et ce contrairement aux précédents bilans.