opep_petrole_iran.jpg
«La visite du président iranien Hassan Rohani en Algérie a été reportée à la demande de l'Iran», a fait savoir le ministre des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, en abordant la question de la venue du président iranien, initialement prévue pour le 12 mars.

La déclaration du ministre a relancé les spéculations quant à l'état de santé du président.

Le porte-parole de la diplomatie iranienne, Bahram Kassemi, a indiqué à la presse que la rencontre entre les deux présidents aurait lieu un peu plus tard, dans le cadre de la tournée reportée de Hassan Rohani dans trois pays d'Afrique: l’Afrique du Sud, l’Ouganda et l’Algérie.

«La tournée, initialement prévue avant le 21 mars, jour du nouvel an perse (Norouz), aura lieu à une date ultérieure afin de finaliser les modalités et formalités protocolaires de ces visites», a-t-il précisé.

Le 20 février, la visite de la chancelière allemande en Algérie avait été annulée à la dernière minute, mais en raison de «l'indisponibilité temporaire» de Bouteflika.