abou-bakr-al-baghdadi.jpg
Annoncé mort par l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) et l'armée russe, Abou Bakr al-Baghdadi serait toujours en vie. C'est du moins ce qu'a assuré lundi le renseignement kurde, affirmant même que le chef de Daeshse trouvait au sud de Raqa, en Syrie.

«Il ne fait aucun doute que Baghdadi est vivant. Nous en sommes sûrs à 99%», a déclaré Lahour Talabani, dans un entretien accordé à Reuters. «N'oubliez pas qu'il est issu d'al-Qaïda en Irak. Il a échappé aux services de sécurité. Il sait ce qu'il fait», a poursuivi le chef des services de lutte antiterroriste du Kurdistan irakien.

Côté russe, on se pose également des questions. «L'information qui nous arrive est contradictoire et est en train d'être vérifiée par nos agences de renseignement», a indiqué aux journalistes le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov. «Nous n'avons pas d'information sûre», a-t-il ajouté.

La mort du chef du groupe armé a été annoncée la semaine dernière par l'OSDH, au lendemain de la proclamation par l'Irak de sa victoire à Mossoul face à Daesh. L'ONG, qui dispose d'un large réseau de sources en Syrie, a toutefois dit ignorer le lieu, la date ou les circonstances de sa mort supposée.

L'armée russe avait également annoncé le 22 juin avoir «selon une forte probabilité» tué Abou Bakr al-Baghdadi lors d'une frappe aérienne fin mai près de Raqa, une information qui n'avait été confirmée par aucune autre source. Les Etats-Unis ont pour leur part indiqué ne pouvoir ni confirmer, ni démentir l'information.

Depuis 2014, des rumeurs et des informations sur la mort de Abou Bakr al-Baghdadi ont régulièrement circulé mais elles n'ont jamais été confirmées. Abou Bakr Al-Baghdadi n'a plus donné signe de vie depuis un enregistrement audio diffusé en novembre, peu après le lancement de l'offensive sur Mossoul, dans lequel il exhortait ses hommes à lutter jusqu'au martyre.