ESS 4 -<wbr /> Recreativo de Libolo 0
» catégorie : 0
» langue : 0
» publication : samedi 18 avril 2009
» lien :
résumé:
L'ESS réalise ainsi un résultat positif, en attendant le match retour dans une quinzaine de jours.
commentaire:
Stade : 8 Mai-1945 (Sétif)

Affluence : moyenne
Arbitres : Seck Cheikh A. Tidiane, Diakhate Moussa et Gueye Pape Abdou,
Avertissements : André (21') (Recréativo)
Buts : Hemani (9'), Djediat (45'), Machadou (64' c.s.c), Ziaya (88') (ESS).

ESS:
Ferradji, Raho, Yekhlef, Diss, Aksas, Metref, Adiko, Djediat (Delhoum 72'), Hadj Aissa (Bouazza 72'), Hemani (Benchaira 84'), Ziaya.
Entraîneur : Ait Djoudi.

RECREATIVO :
Cardo, André, Machadou, Radz, Albert, Mattius, Manders, Chiberson (Serginho 70'), Mandinho, Riginaldho, Racha (Gazzetta 81').
Entraîneur : Luiz Mariano.

L'Entente de Sétif a réussi son retour sur la scène africaine en remportant un succès très important face aux Angolais du Recréativo de Libolo sur le score de 4-0. Dés le début de la rencontre, les locaux se sont rués vers l'attaque pour secouer les filets adverses. A la 9', les Sétifiens ont ouvert le score par l'intermédiaire de Nabil Hemani qui, héritant d'une belle passe de Hadj Aïssa, a tiré à bout portant. Les Ententistes ont ensuite bénéficié d'un penalty à la 20', après un fauchage sur Ziaya dans la surface de réparation angolaise. Djediat est chargé de le transformer, mais il le rate. Les visiteurs ont ensuite dominé les débats, jusqu' à la 45' lorsque Djediat, grâce à un exploit individuel, parvient à doubler le score pour son équipe. C'est sur ce score de 2 buts à 0 que l'arbitre a sifflé la mi-temps.
De retour des vestiaires, les Sétifiens ont continué à dominer les débats. Ceci leur a permis d'inscrire deux autres buts. Le premier à la 64' suite à une erreur du défenseur angolais Machadou qui a dévié le centre de Ziaya dans ces propres filets. Le deuxième par Ziaya qi a clos le festival des buts à la 88' : après un une-deux avec Feham, rentré à la place de Hadj Aïssa, il trompe le gardien de but adverse d'un tir croisé. L'ESS réalise ainsi un résultat positif, en attendant le match retour dans une quinzaine de jours.


Les arbitres sont arrivés jeudi…
Décidement, Malik Zorgane ne rate aucune occasion pour se rendre utile à son club de toujours quand il s’agit de le représenter à partir de la capitale où réside l’ancienne coqueluche sétifienne. Ainsi, jeudi dernier c’est lui qui était à l’accueil des arbitres sénégalais désignés pour diriger la rencontre d’hier contre le Recreativo pour le compte de la Coupe de la CAF. Les arbitres ont débarqué à l’aube à l’aéroport international d’Alger où ils ont dû patienter jusqu’à 8 heures pour prendre un vol intérieur à destination de Sétif.
… Ils ont menacé de ne pas faire jouer le match
Une fois arrivés à Sétif, les arbitres ont été accompagnés à leur lieu de résidence, l’hôtel Sétifis où la direction ententiste leur avait fait les réservations. Mais une fois sur les lieux et après avoir constaté les conditions de séjour mis à leur disposition, les Sénégalais ont piqué une vive colère en jurant qu’il ne passeront pas une seule nuit dans l’établissement en question, allant jusqu’à menacer de ne pas faire jouer le match si rien n’est fait pour remédier à la situation. Un avertissement que la direction de l’Entente ne s’est pas fait répéter deux fois en se chargeant illico presto de leur changer de lieu de séjour en optant pour l’hôtel El Kenz où notre trio arbitral n’a rien trouvé à redire et tout est bien qui finit bien…

Les Angolais depuis mercredi à Sétif
Bien que voyageant par vol privé, les Angolais du Recreativo ont tout de même pris leurs devants en atterrissant à l’aéroport de Sétif dès mercredi. En plus des dirigeants de l’Entente qui ont été dépêchés pour les accueillir et les accompagner à l’hôtel Rabie, lieu de leur séjour, on a noté la présence de trois étudiants angolais venus spécialement les assurer de leur soutien le jour du match. D’ailleurs heureusement que ces derniers étaient là pour servir d’interprètes tellement ce n’était pas évident pour les uns et les autres de s’entendre. A noter que l’avion appartenant à une compagnie aérienne sud-africaine est resté à l’aéroport de Sétif pour attendre l’équipe et la ramener en Angola après le match. Pour la petite histoire, l’équipage de l’avion est descendu dans le même hôtel (Rabie) que l’équipe.

Francis pour la 2e fois hors des 18
En plus de Seguer, Lemouchia, Aït Kaci et Megueni, le nom de Francis ne figurait pas sur la liste des 18 convoqués pour le match de Coupe de la CAF disputé hier contre les Angolais de Recreativo. Le fait est rare pour ne pas mériter que l’on s’y attarde quand on sait que depuis le début de la saison, c’est seulement la deuxième fois que le Camerounais se retrouve hors des 18. La première fois c’était lors du match des huitièmes de finale de la Coupe d’Algérie contre l’USMH à Bouira.

Djediat, Laïfaoui et Aksas sous la menace
Totalisant chacun deux cartons jaunes, Djediat, Laïfaoui et Aksas devront faire très attention ce lundi face à Kouba à ne pas écoper d’un troisième avertissement synonyme de suspension automatique d’un match. Et quand on sait que la prochaine rencontre n’est autre que le grand derby des Hauts Plateaux les mettant aux prises avec les Bordjiens pour le compte des demi-finales de la Coupe d’Algérie, on comprend mieux la crainte des supporters de voir leur équipe privée des services d’un de ces éléments clés de l’échiquier noir et blanc lors de ce rendez-vous à ne pas rater absolument. Gageons qu’avec la richesse de l’effectif qu’il a sous la main que le coach Aït Djoudi saura manœuvrer judicieusement pour éviter toute malencontreuse issue.

Appel au douzième homme
La réaction négative du public lors du dernier match de la demi-finale aller de la Ligue des champions arabe contre l’Espérance de Tunis a incité la direction du club sétifien, notamment les plus sages parmi les fans de Aïn El Fouara, à lancer un appel aux supporters afin de les sensibiliser sur la nécessité de rester derrière leur équipe du début jusqu’à la fin du match. Ainsi, l’accent a été mis sur les conséquences que peut avoir ce genre de réaction hostile sur le moral des joueurs susceptibles assurément, de la sorte, de perdre leur concentration et leur football en même temps, devenant du coup une proie facile pour l’adversaire trouvant un allié inespéré dans le mécontentement des supporters locaux. Un scénario que, du côté du club phare des Hauts Plateaux, on voulait à tout prix éviter à l’occasion de ce match de Coupe de la CAF face aux Angolais du Recreativo, d’autant que l’initiative n’est sûrement pas de trop à l’approche de la période des moissons où l’Entente aura plus que jamais besoin du soutien de son douzième homme.

Chante Canari, chante, elle est partie l’Entente !
Quand l’Aigle noir n’est pas là, les Canaris dansent et avancent au classement en venant s’installer confortablement sur le sofa de dauphin d’où ils étendent leur menace sur le fauteuil de leader. Plus qu’un point les sépare des Sétifiens qui comptent néanmoins quatre matches en retard leur permettant de voir venir. Mais attention, ce n’est pas une raison pour ne pas s’en faire, au contraire ils doivent absolument reprendre leurs distances pour avoir la tranquillité de ce côté-ci et se concentrer sur les autres échéances qui ne manquent pas d’importance pour un club tenu de justifier ses folles ambitions de faire la razzia sur tous les fronts. C’est pourquoi en ayant la possibilité de faire taire toute velléité kabyle, les Ententistes seraient bien inspirés de lever le suspense, s’il en est, dès que l’occasion leur en sera donnée. Bien qu’ils fassent mine de rien, il est sûr que quelque part, Serrar et les siens sont irrités par ces idées que se font Hannachi et ses troupes qui vont jusqu’à qu’à se vanter d’avoir encore des chances de jouer le titre. On ignore d’où leur vient tant d’assurance, mais force est de reconnaître que, si la météo s’inscrit en faux par rapport à la saison, ça flaire bon le Printemps berbère et c’est sans doute de là que leur vient cette ivresse du côté du Djurdjura. En effet, danse Canari, chante, mais ton ramage ne fera que se perdre dans le sillage du navire Entente qui a déjà pris le large.

Contre Kouba, lundi à 18 heures
Sans cesse sur la brèche en surfant sur les vagues successives des différentes compétitions dans lesquels ils sont engagés, les Sétifiens auront à peine le temps de reprendre leur souffle après leur match de Coupe de la CAF d’hier vendredi qu’ils seront appelés à rechausser les crampons pour la réception lundi du RC Kouba en match retard du championnat. Une rencontre qui aurait pu ne représenter aucun risque pour les Ententiste s’il n’y avait pas ces velleités de la JSK qui ose encore nourrir des prétentions de concurrencer les Sétifiens pour le titre. Ces derniers auront aussi à se méfier de cette équipe koubéenne qui vient de se retaper le moral en renouant avec le succès aux dépens des Khroubis de l’ASK et ce après une longue période de disette et ils viendront donc à Sétif avec la ferme intention de défendre crânement leur chance. Djediat et ses camarades sont avertis

classement