JSK 3 -<wbr /> USMB 1: l'opération 12/12 a bien démarré
» catégorie : 0
» langue : 0
» publication : samedi 18 avril 2009
» lien :
résumé:
L’opération 12/12 commence bien pour les Canaris, même si ça n’a pas été avec l’art et la manière. Néanmoins, comme toutes les équipes, l’essentiel, ce sont les trois points. Pourtant, les poulains de Lang commencent la partie tambour battant...
commentaire:
...Il fallait confirmer leur succès acquis à Saïda et après une première alerte de Derrag à la 2e minute, qui se présente seul dans la surface, mais qui trouve sur sa route Toual qui dévie en corner.
La seconde alerte intervient une minute plus tard et c’est Meftah cette fois qui, suite à un cafouillage dans la surface, hérite du ballon et tire instantanément pour tromper Toual qui ne pouvait rien faire.
Les Canaris excellent, les débats semblent être entamés par le bon bout. Les supporters présents au stade s’attendaient à une véritable avalanche sur les bois du gardien blidéen, mais les débats prennent une autre tournure et les Blidéens arrivent à imposer un faux rythme aux Kabyles qui se laissent aller. Un laisser-aller et un léger excès de confiance qui coûteront l’égalisation inattendue à la 14’ lorsque sur un corner bien enroulé de Saâdi qui trouve le défenseur Zemmouchi, ce dernier saute plus haut que tout le monde et secoue les filets de Chaouchi, impuissant. Tout est à refaire pour les Canaris, mais ce sont les poulains de Khezzar qui vont inquiéter Chaouchi qui va en duel hors de sa cage avec Belahouel, une sortie hasardeuse qui aurait pu lui coûter le but si l’attaquant blidéen avait plus de conviction et surtout n’était le retour salutaire de Belkalem qui sauve sur la ligne une bourde qui irrite le public qui ne s’attendait pas à une telle erreur de Chaouchi. On jouait la 22’, dès lors, les deux équipes n’offriront plus un grand spectacle, mais le nul arrange plus les Blidéens qui auraient signé d’avance pour prendre un point de Tizi Ouzou et alors que les supporters attendaient une réaction des poulains de Lang, les Blidéens restent bien campés pour imposer leur rythme, évoluant sur des contres.
Presque aucune occasion ne sera recensée et les deux équipes rentrent aux vestiaires avec le même score d’un but partout. Lang qui ne pouvait rester tranquille le long de la première période avait sûrement des choses à dire à ses joueurs et de retour des vestiaires, les Jaune et Vert vont tenter d’assaillir la moitié du terrain blidéen mais le premier quart d’heure garde la même physionomie que la fin de la première période, seuls quelques débordements viennent apporter le danger, tant tôt Meftah et Achiou sur la droite et tantôt Ouassah et Derrag sur la gauche. Il faudra attendre la 71’ pour que les Canaris libèrent les supporters très anxieux, et ce suite à un centre d’Achiou qui trouvera Derrag, étrangement seul au point de penalty, ce dernier se débarrasse du défenseur et trompe Toual pour marquer le deuxième but. Les Blidéens sont abattus, et ils ne sauront pas répliquer malgré quelques percées sans conviction. C’est Bensaïd entré en place et lieu d’Asuka qui va sceller le score à la 91’,là aussi sur un centre de la droite, Bensaïd hors de tout marquage place une tête piquée qui ne laissera aucune chance au portier Toual (3-1), c’est le score final d’un match tout juste moyen avec un déchet technique conséquent qui n’a pas avantagé le jeu.
L’essentiel a été atteint et l’écart avec les Sétifiens n’est que d’un point et les Canaris ont bien ça dans la tête et comptent bien défendre leur titre jusqu’au bout.

Fiche technique:
Stade du 1er-Novembre, Tizi Ouzou, affluence moyenne, tartan praticable.
Buts : Meftah (3’), Derrag (71’), Bensaïd (92’) – JSK
Zemmouchi (14’) – USMB


Averts : Derradji (72’), Bensaïd (74’) – JSK.
Belahouel (66’) – USMB.

JSK : Chaouchi (3), Meftah(4), Oussalah (3), Belkalem(3), Belabbès (3),, Coulibaly (3),, Hamouda (3), Berramla (Dehouche 35’) (3),, Achiou (4),, Derrag (4), (Douicher 87’), Asuka (2) (Bensaïd 59’).
Total : étoiles
Ent. : Lang.

USMB : Toual (3), Boomsong (3),, Zemmouchi (4), Ounas (3), (Ezetchiel 74’), Oussad (3),, Herbache (3), Chebira (3),, Zmit (3), (Hadj Saâd 70’), Mehdaoui (2),, Belahouel (3), (Saâdi 80’).
Total : étoiles
Ent. : Khezzar.

Film du match
2’ Berramla se présente face à Toual, ce dernier dévie le tir en force.
3’ Corner sur le côté droit. Meftah hérite du ballon et tire, Toual est battu, c’est l’ouverture du score.
14’ Corner de la droite de Saâdi, Zemmouchi reprend de la tête et égalise.
22’ Chaouchi en duel dans la surface avec Belahouel, ce dernier manque de peu le but vide, n’était le sauvetage de Belkalem.
50’ Tir puissant, Chaouchi détourne en corner.
70’ Meftah centre et trouve Derrag qui contrôle et gagne son duel avec Toual pour le 2 à 1.
92’ Meftah adresse un centre pour Bensaïd qui reprend de la tête et trompe Toual pour le 3 à 1.


Derrag : «Je devais tenter l’exploit Individuel»
Encore une fois buteur, Derrag a su être décisif même si son jeu en première mi-temps était marqué par du déchet, mais comme il nous l’a confié, c’était l’exploit individuel qui pouvait faire la différence et la fin justifie les moyens. «On a vraiment peiné face à une équipe de Blida qui était très déterminée, elle a su nous endormir, c’est ce qui nous a fait rater notre première période. Collectivement, on n’y était pas et c’est ce qui m’a incité à tenter l’option individuelle et ça a payé en deuxième période et tant mieux pour nous », dira Derrag très applaudi à sa sortie, avant d’enchaîner : « Nous avions l’obligation du résultat et surtout à domicile, c’était difficile, mais Dieu merci, nous avons réalisé l’essentiel, c’est ça le plus important.»
Très remuant en deuxième période, il a su faire la différence et il compte bien encore être décisif à l’avenir si bien sûr tout va bien pour ce joueur qui ne cesse de progresser et les déclarations de Hannachi ne sont pas fortuites à son égard. «J’espère être aussi décisif à l’avenir et être à la hauteur de la confiance placée en moi», nous dira Derrag très souriant à la fin de la rencontre.

Quand Achiou booste ses coéquipiers
Jeudi dernier, la formation kabyle a failli rater sa sortie at home et devant son public. Après le premier but marqué par Meftah à la troisième minute de jeu, les Canaris ont complètement perdu le nord, laissant ainsi la formation de Blida faire ce qu’elle voulait sur le rectangle vert. D’ailleurs, les visiteurs ont réussi même à remettre les pendules à l’heure, et ont même raté plusieurs occasions lors du premier half pour tuer la rencontre.
A la pause, le staff technique a effectué quelques réglages sur son onze ainsi que sur ses plans de jeu. Cependant, cela n’a pas suffi aux Jaune et Vert pour revenir à la charge. Il fallait que le meneur de jeu des Canaris, Achiou, en l’occurrence, sorte de l’ordinaire pour que la JSK tourne rond. En résumé, Achiou a réalisé une superbe deuxième mi-temps, il était l’homme à tout faire de son équipe. Comme quoi, Achiou a démontré à tout le monde qu’il mérite amplement sa sélection chez les Verts.


Achiou : «On joue toujours pour gagner»

Le meneur de jeu des Canaris a été l’un des meilleurs éléments jeudi dernier. Il a participé largement au succès de son équipe, mieux encore, il a su débloquer la situation et au bon moment.

- Quel commentaire faites-vous sur le match de jeudi dernier ?
- On a bien entamé la partie, la preuve, on a réussi à marquer à la troisième minute de jeu. Par la suite, on a encaissé un but et par la même occasion, on a raté notre première mi-temps. Heureusement pour nous qu’on est revenus très fort en seconde période.
- Vous avez montré deux visages en une rencontre…
Comme je vous l’ai dit, on a raté notre première mi-temps, pourtant, on a bien débuté la partie, mais en deuxième mi-temps, on a su rectifier le tir, le plus important à mon avis, c’est la victoire.
- Selon vous, pourquoi vous avez raté votre première mi-temps ?
- C’est simple, on a bien débuté la partie. Le but qu’on a marqué à la troisième minute de jeu nous a joué un mauvais tour, surtout sur le plan moral.
- Peut-être que vous avez sous- estimé votre adversaire ?
- Non, je ne le pense pas, on savait bien dès le départ que notre mission n’allait pas être facile devant une équipe menacée par la relégation.
Vous étiez l’un des meilleurs joueurs sur le terrain…
- Je n’ai fait que mon travail. A chaque match, je donne le meilleur de moi-même. Jeudi, j’ai tout fait pour aider mes coéquipiers.
- Justement, c’est grâce à vous que votre équipe est revenue dans le match…
- Non, la JSK est un groupe, pas seulement un joueur ou deux. En ce qui me concerne, j’avais un grand rôle à jouer dans cette rencontre. Comme la plupart des joueurs de la JSK sont des jeunes, ils étaient touchés moralement après la première mi-temps. Donc, j’ai été obligé de jouer ce rôle de leader sur le terrain afin de débloquer la situation, mais surtout pour libérer mes jeunes coéquipiers.
- La convocation de l’équipe nationale vous a stimulé davantage, non ?
- C’est vrai, je ne vous cache pas que j’ai été hyper motivé pour réussir mon match, d’abord pour mon équipe, ensuite, pour démontrer que je mérite cette sélection, et puis, aujourd’hui, je suis appelé à redoubler les efforts afin d’être toujours à la hauteur, tous les yeux seront braqués sur moi.
- Cette victoire augmente les chances de votre équipe pour le titre…
- On jouera le reste de nos matchs pour la gagne, et en fin de saison, on reparlera de titre.
- Pensez-vous au match du MSPB ?
- Oui, bien sûr, c’est notre prochain rendez-vous en championnat, on va bien préparer ce match pour ajouter trois autres points à notre compte.


Lang : «Il a su débloquer la situation»
«Hocine a bien joué en deuxième période, il a su débloquer la situation. Les changements apportés sur nos plans de jeu l’ont complètement libéré, tant mieux pour lui et pour l’équipe.»

Sacrifiés, Bellat et Belaouad rentrent directement chez eux
Mercredi dernier, la veille du match, le coach des Canaris a retenu vingt joueurs. Lang était dans l’obligation jeudi dernier de sacrifier deux éléments pour composer la liste des 18. Il a ainsi jugé utile de faire l’impasse sur Bellat et Belaoud. Toutefois, Lang n’a pris cette décision qu’une fois l’équipe est arrivée au stade. Les deux joueurs, qui ont été sacrifiés, ont jugé utile de rentrer directement chez eux sans faire de bruit. Faut-il le dire, les deux joueurs ont vécu d’autres situations pareilles dans le passé, mais ils n’ont pas quitté le stade pour autant. Au contraire, ils suivaient toujours les matchs de leur équipe à partir des tribunes.


Lang : «Belaouad et Bellat ne m’ont rien dit»
«J’ai retenu vingt joueurs au départ, le jour du match, j’ai étais dans l’obligation de composer avec onze joueurs et de laisser sept sur le banc. J’étais dans l’obligation une autre fois de sacrifier deux éléments. Et je l’ai fait. Bellat et Belaouad ne m’ont rien dit et ils n’ont rien fait, maintenant s’ils ont des choses à dire, je suis prêt à les écouter. Encore, je dirais pour tout le monde que les joueurs sont payés pour être au service du staff technique et du club.»


Hué et insulté par les supporters
BERREMLA : «Je n’ai rien compris et cette situation m’a perturbé»
«Moi-même je reconnais que je n’étais pas à la hauteur ces derniers temps pour les raisons que j’ai évoquées récemment, j’ai essayé de donner le meilleur de moi-même à chaque fois, et en toute modestie, je pense que j’ai participé aux bons résultats de mon équipe en championnat. Après un quart d’heure de jeu seulement, on commençait à m’insulter, cela m’a perturbé, voire même déconcentré, je laisse ces personnes à leur conscience, les vrais supporters me respectent et je continuerai à respecter tout le monde.»

Le match du MSPB à 18 heures
La formation kabyle jouera son match retard lundi prochain devant le MSPB en semi-nocturne, à 18h00. Les responsables kabyles ont saisi déjà la ligue.

Reprise ce soir à 18h 00
Les Jaune et Vert ont bénéficié d’une journée de repos au lendemain de leur victoire face à l’USMB. Ils reprendront les entraînements ce soir à 18h, à l’heure de leur prochain match.

Berrefane, Meftah et Belkalem se rasent le crâne après un pari
Mercredi dernier, les trois joueurs kabyles ont parié entre eux à la suite d’un jeu. A la fin de ce jeu, les trois joueurs en question se sont rasé le crâne.

classement